Nous connaissons parfaitement tous les produits que nous proposons.
En tant que professionnels experimentés, c’est primordial et c’est faire preuve de compétence pour répondre a toutes vos attentes.

C’est l’expérience acquise d’un siècle qui nous permet de toujours fournir des prestations de qualité.
L’écoute que nous accordons à vos demandes est un gage indispensable de professionnalisme.

Pour vous témoigner notre savoir-faire et notre expérience dûment acquise,
veuillez trouver ci-dessous un article concernant notre bijouterie paru en 2005 sur la revue spécialisée en ligne Mercure 10.

« Une centenaire en or »

En l’espace d’un siècle, la rue Emile Zola a changé bien des fois de visage. La principale artère commerciale de Troyes continue cependant d’accueillir une enseigne qui va fêter cette année son siècle d’existence. Certes, la bijouterie Masson a elle aussi bien changé. D’abord en traversant la rue, puis en agrandissant sensiblement sa surface ces dernières années. Mais l’amour du métier reste le même. « C’est ici que Charles Masson a ouvert sa bijouterie le 1er avril 1905 » rappelle Olivier Loubatier. A 44 ans, le bijoutier troyen est à la tête d’une entreprise centenaire certes, mais toujours aussi alerte. « Au cours des dix dernières années, nous avons doublé notre chiffre d’affaires » souligne-t-il volontiers. Au point de devenir la plus importante du département. Aujourd’hui, neuf salariés s’activent derrière les comptoirs. Des employés fidèles – certaines vendeuses y ont fait toute leur carrière – dont l’effectif monte à une quinzaine de personnes au moment des fêtes de fin d’année. Pourtant, le secteur de la bijouterie a connu bien des révolutions ces dernières années, avec l’ouverture de comptoirs dans les hypermarchés et le développement de franchises et autres formes de commerce associé. Multiplier les références, proposer de grands noms mais aussi des produits dans l’air du temps fait partie de la politique de la maison. « Nous continuons de miser sur la qualité de l’offre en proposant des produits pour tous les budgets et un service irréprochable. Tout le monde doit pouvoir entrer dans une bijouterie et y trouver son bonheur en toute confiance » explique Olivier Loubatier. D’ailleurs, la bijouterie Masson vient d’obtenir l’agrément de l’Etat lui permettant d’apposer directement le « poinçon à tête d’aigle » sur les bijoux en or. Un agrément délivré après une série de contrôles stricts. Diplômé de l’Institut national de gemmologie, Olivier Loubatier est aussi un chef d’entreprise avisé. « La gestion des stocks dans une bijouterie est primordiale » souligne-t-il. Des compétences de gestionnaires qu’il met aussi au service des autres, puisqu’il est, depuis cinq ans, juge au tribunal de commerce de Troyes.

Laurent Locurcio